Devenir professeur des écoles 2 : la première année

Publié le par Alix

Afin de compléter l'article Devenir professeur des écoles de ce blog, voici un petit topo sur la première année d'enseignement. En effet, un certain nombre de réformes ont été mises en place depuis 2010, et l'année 2012 en subit toujours les conséquences.

 

Pour commencer, rappelons les éléments indispensables pour devenir professeur des écoles

 

-titulaire d'un master

-admis ou sur liste complémentaire au CRPE

-AFPS

-Certificat de 50m nage libre

-C2i2E

-certificat de niveau B2 en langue (anglais, espagnol, allemand...)

 

POUR L'ANNEE 2012, LE C2I2E ET LE CERTIFICAT DE LANGUE PEUVENT ETRE PASSES JUSQU'A 2013.

 

Vous venez donc de passer l'admission : vous voici admis (ou sur LC, compte tenu de la réforme 2012). Comment va se passer cette première année ?

 

->Vous êtes encore stagiaire, mais vous avez le statut de professeur des écoles. Cette année est une véritable mise à l'épreuve.

En effet, malgré votre dur labeur en master, vous n'avez pas encore la maîtrise pédagogique ou l'expérience... Du moins, pas aux yeux de l'Etat ;-) !

 

->Cette année, 2/3 de prise en charge d'une classe (soit environ 95 jours). Le 1/3 restant est dédié à la formation et à l'accompagnement (soit environ 50 jours) : université, rencontre avec les conseillers pédagogiques etc etc...

Chaque département de votre académie met en place sa propre politique. Concernant l'académie de Versailles, il apparaîtrait que le 78 et le 92 organisent des séminaires d'accueil : une journée de présentation globale, puis des modules d'aide, le tout sur la dernière semaine d'Août.

 

Comment est-on affecté ?

 

3 possibilités :

-être brigade, autrement dit effectuer des remplacements.

-affectation à temps plein : vous ne serez remplacé que durant votre temps de formation.

-mi-temps : une affectation sur le long terme, suivi d'un complément horaire en remplacement.

 

Est-ce que nos voeux d'affectation sont respectés ?

 

Evidemment.... Que non. En 2012 ont été créés des postes supplémentaires, baptisés "liste complémentaire". Ces pions étaient destinés à combler les trous, disons-le franchement.

Et pourtant !

-certains admis se sont bien retrouvés en remplacement, alors que la rumeur suggérait que ce serait le rôle des "LC".

-les voeux sont en général mieux respectés quand on occupe un rang honorable parmi les candidats. Mais il arrive que certains s'en sortent mieux que d'autres, quelle que soit leur position.

 

J'ai mon poste : comment vais-je faire face aux élèves ?

 

En plus de la "semaine d'accompagnement" et de la formation -qui peut être filée (répartie sur l'année) ou groupée (un bloc)- les PES -Professeurs des Ecoles Stagiaires- sont censés avoir un enseignant tuteur. A priori, en 2011 la nouvelle circulaire pensait plutôt à des maîtres-formateurs, mais rien ne semble vraiment certain.

Cet enseignant chevronné sera là pour observer le débutant, lui donner des conseils, lui permettre d'aller dans sa classe...

En un mot : l'évaluer. Rappelons que cette année doit -on espère du moins- amener à une validation du parcours...

 

Que peut-il arriver à la suite de cette évaluation ?

 

-la titularisation

-la prorogation : c'est reparti pour de la formation et une année comme stagiaire

-le licenciement.

 

Les PES, PE, personnel de l'Education Nationale etc... Disposant de plus informations pour l'année 2012 sont invités à commenter, et à partager leurs savoirs sur la question :-)

 

 

 

 

 

Publié dans Terminale-litteraire

Commenter cet article