Mots-clé sur les oeuvres et auteurs généraux

Publié le par Alix

 

Les grandes lignes des auteurs et oeuvres vus en littérature du XIXeme:

Balzac:

 réaliste =>la vérité comme cadre

+observateur,

privilégie la peinture (donc présence de descriptions métaphoriques, hyperboliques)

traite le grotesque comme bon lui semble =Nature contre morale

Les Chouans: enfant de son siècle se tournant vers un passé proche

Père Goriot: roman de formation, importance de l'argent (cf Gobseck)

 Chateaubriand, Atala:

->renouer avec la base poétique =souffle épique et lyrique dans la prose

+aspect religieux, désir de convertir Chactas =>Chateaubriand veut mettre en garde les âmes loin de Dieu.

->aspect moderne: exotique et sauvage

cf Paul et Virginie: nature sublime, jeu sur la description nécessaire (l'action ne fait pas tout).

Héroïnes semblables: décédées par excès de vertu/de pudeur =romantiques.

Chateaubriand, René:

->fonction didactique, édifiante

->illustre le vague des passions car espèce de complaisance dans la tristesse (flatterie du malaise).

cf La nouvelle Héloïse: désir douloureux;

+ Oberman [attention: anti-héros, plus naturel que René, version réaliste], Adolf [se voit "étranger au monde]

=romans personnels, tournés vers l'intérieur, intimes.

Flaubert:

réaliste mais souci du style: la forme avant le contenu (Madame Bovary)

pessimiste noir, lyrisme caché (il le considère comme une maladie)= entre romantisme et réalisme

+ aspect autobiographique à travers Madame Bovary

-->toujours une dualité, même à travers les personnages, ex: Charles attachant lors de la mort de sa femme alors que ridicule tout au long du récit..

Sand, Mauprat:

récit enchâssé; rédemption par l'amour (en opposition avec le décor gothique)+ héros perverti par son entourage, bon au fond; opposition de la belle aristocrate cultivée aux bandits+ Patience

roman de formation, socialiste, thèse qu'il est toujours possible de changer.

Stendhal: La chartreuse vue par Balzac dans un article;

-oeuvre spirituelle et poétique; omniprésence du Sublime

"beauté de la peinture de la passion"= des amours platoniques -cf le monologue de Clélia..

Zola:

refuse l'idéalisme romanesque que prône Sand.

sonde la société, cherche à la peindre (cf balzac) critiqué car dit obscène, il répond être seulement réaliste. Description du sordide, du trivial= de la vie donc.

 

 

 

Commenter cet article