latin: introduction historique, cas, et alphabet.

Publié le par Alix

[Sachez-le: on peut avoir latin en option obligatoire aux études supérieures... Qu'on ait eu l'occasion d'en faire au collège/lycée ou pas]

Introduction aux cas:

En français, la fonction d'un nom est indiquée par une préposition ou par la place qu'il occupe dans la phrase -de manière générale-.

En latin, qui est donc une langue flexionnelle, c'est la finale du substantif (sa terminaison si vous préférez) qui indique la fonction du nom: l'ordre des mots n'a pas de valeur proprement grammaticale. L'ensemble des formes que prendre ce nom s'appelle la déclinaison.

La fin du mot (on dit aussi la désinence) indique le genre, le nombre et la fonction du mot.

[désinence vient de desino (finir)]

Il y a 6 cas de déclinaisons (d'ensemble forme/fonction),

3 genres: féminin, masculin, neutre.

et 2 nombres; singulier et pluriel.

Cas

 

Fonctions

 

Exemple

 

Nominatif

 

Sujet, attribut du sujet

 

Le maître appelle l’esclave

 

Vocatif

 

Apostrophe, interpellation

 

Déesse, accorde-moi ton aide !

 

Accusatif

 

Complément d’objet direct

 

L’esclave aide le maître

 

Génitif

Complément du nom

 

La maison du maître

 

Datif

Complément d’objet indirect

 

L’esclave donne un outil au maître

 

Ablatif

Complément circonstanciel

 

L’esclave est puni par le maître

 

Afin de connaître la déclinaison du nom, il faut son nominatif singulier,son génitif singulier et son genre.  Ainsi, dans le dictionnaire, le mot rose sera présenté:

rose: rosa, -ae, feminin. Ce mot appartient donc à la première déclinaison.

L'histoire de la langue:

Le latin fait partie des langues indo-européennes; c'est une langue souche: on retrouvera des formes linguistiques, des civilisations très proches.

ex: le mot père-> latin= pater, grec=pater, français=père, espagnol=padre......       

Son point de départ est la région du latium -à proximité de rome, sur la rive gauche du Tibre donc-. Il s'est étendu en parallèle avec l'empire romain, devenant la langue officielle et couramment parlée de vastes territoires. A l'est, c'est le grec qui joue ce rôle.

[753avJC: fondation légendaire de Rome.]

Le latin sera employé depuis le VIIIeme s. av JC jusqu'au V-VIeme s apJC.

VIII-IIs avJC: on parle de latin archaïque.

[1er texte en latin: IIIeme s. avJC]

IIemeavJC- 14apJC: latin classique.

[en prose, on citera par exemple des textes de Cicéron ou de César]

I-IIeme s apJC: latin post-classique.

IIIeme s jusqu'au V-VIeme apJC: latin tardif

Le latin est déterminé comme la langue de l'Eglise et des savants. Jusqu'au XVIIIeme siècle, on écrira en latin des traités de sciences par exemple... A partir de la Renaissance, on parle de néo-latin:

la langue ne s'est pas éthérée d'un seul coup.

813apJC: concile de Tours: la traduction des sermonts est préconisée en "rustica romana lingua", ou roman populaire -un latin "du peuple"-.

Le premier texte en "vrai" français est Les Sermonts de Strasbourg, datant de 842apJC.

La prononciation restituée (ou Erasmienne)

Chaque lettre se prononce, et toujours de la même façon.

V=U, et I=J (dans la graphie)

Lettre

 

 

A

 

B

 

C

 

D

 

E

 

F

 

G

 

H

 

I

 

J

 

L

 

M

 

N

 

O

 

P

 

QU

 

R

 

S

 

T

 

U

 

V

 

X

 

Y

 

(Z)

 

Prononciation

 

 

a

 

b

 

k

 

d

 

é

 

f

 

g dur, comme dans goût

 

légèrement aspiré

 

i

 

y comme dans yeux

 

l comme dans mille

 

m sans nasalisation

 

n sans nasalisation

 

o

 

p

 

kou

 

r

 

ss, ç

 

t

 

ou

 

ou comme dans ouate

 

ks comme dans excès

 

u

 

dz

 

Publié dans Latin

Commenter cet article