Jacques le Fataliste - Les personnages

Publié le par Amandine

[issu du dossier de l'édition LAROUSSE]

Les personnages-narrateurs


    L'auteur-narrateur
    Au premier niveau du texte on trouve l'auteur-narrateur censé prendre en charge l'ensemble de l'énonciation de l'oeuvre. Il intervient dans la narration, surtout pour faire enrager le lecteur qu'il frustre de la suite des aventures, l'abandonnant en plein suspense. :-(
L'auteur par ses interruptions contraint le lecteur à s'interroger sur la narration, au lieu d'en être dupe.
    L'auteur-narrateur prend aussi en charge des narrations de moindres importance: l'histoire de Gousse, et l'histoire du poète de Pondichéry.


    Jacques et son maître

=> Jacques
    Il peut être considéré comme le principal héros, puisqu'il est éponyme de l'oeuvre et qu'il apparaît en tête dans le titre: il a préséance sur son maître.
    Jacques s'inscrit d'abord dans la lignée des valets bavards, tels le Sganarelle de Molière, l'Arlequin de Marivaux...; et aussi dans celle des picaros toujours prêts à ruser pour obtenir quelque avantages de leurs maîtres. Par son insolence et sa virtuosité verbale, Jacques annonce le Figaro de Beaumarchais. Ce valet hors norme ne reste pas à la place que lui assigne la société. Quand le maître prend conscience de son attachement à son valet: la relation de servitude s'inverse alors. Plus le talent de conteur de Jacques devient manifeste, plus il prend clairement l'avantage sur son maître - contraints désormais d'être soumis à son valet.
    Le prénom donné à ce héros évoque le monde paysan (un "Jacques" = un paysan). de fait, le valet fataliste est issu du petit peuple des campagnes, obligé pour survivre de devenir soldat ou domestique. Ce prénom peut aussi évoquer le fait d'aimer jacasser.
    Le personnage a d'autres caractéristiques : il est fataliste, pense que tout est déjà programm; il incarne le déterminisme hérité de Spinoza et de Leibniz. Il est aussi bon vivant, grand buveur surtout, et volontier grivois.
    Jacques sait aussi se montrer courageux (face au brigands par exemple) et rusé (notamment face a Margerite et Suzanne).


    L'hotesse de l'auberge du Grand-Cerf et le marquis des Arcis

=> L'hotesse de l'auberge du Grand-Cerf

Bavarde impénitente, elle entre en concurrence avec Jacques, dont elle parviendra cependant à triompher en l'enivrant. Sa sagesse lui permet d'arbiter un conflit entre Jacques et son maître. Elle partage avec Jacques une grande expérience de la vide des hommes, ce qui la rend naturellement méfiante. Elle sait être généreuse (cf: le champagne); elle est dénuée de préjugés (cf: Hist. de Mme de la Pommeraye).


=> Le marquis des Arcis

Abusé par Mme de la Pommeraye qui se venge d'une manière atroce de son inconstance, il est capable de s'élever au-dessus des préjugés de la société, et surtout ceux de sa classe sociale, pour pardonnner à sa femme son ancienne vie de prostituée. Cette générosité, cette hauteur d'esprit le font accéder au rang des principaux narrateurs.


    Les narrateurs occasionnels


- Richard : l'histoire de la jolie femme au cabriolet (même si rapportée par Jacques);

- Gousse: l'histoire du pâtissier;

- "l'orateur du coin" (un barbier) qui rapporte le dialogue entre Aubertot et Le Pelletier.



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christelle 07/03/2007 16:35

un site très bien fait et très entéressant qui permet d'apprendre beaucoup de choses et qui complète les livres de terminale L. C'est une bonne idée et une bonne initiative de l'avoir fait. merci beaucoup pour toutes ces informations.