affrontement Est-Ouest de 1945 aux années 70

Publié le par Elise

L’affrontement Est-Ouest de 1945 aux années 70


Relation entre Etats-Unis et URSS :


  • dès le lendemain de la guerre, la grde alliance entre ces 2 pays a bien du mal à résister aux réalités du terrain et aux intérêts de ceux là. Ce qui rend l’application des accords passés difficiles voir impossible.

  • URSS manifeste de manière évidente la volonté de se créer une zone d’influence en Europe de l’Est ac des pays « amis » (régimes communistes) que les E.U ont décidés de cesser leur attitude et leur politique conciliante à l’égard de l’URSS et que le Président Truman a fait le choix de stopper l’expansion du communisme.

  • Rupture entre les 2 états > guerre froide.

  • Affrontement indirect qui mobilise ttes les ressources idéologiques de la propagande, de la subversion (guerre souterraine, espionnage) qui visent à la domination du monde.

  • Chaque pays constituent un bloc (Est/Ouest). A l’Est, l’URSS et l’Europe de l’Est (communistes), à l’Ouest les E.U, le continent américain et l’Europe de l’Ouest, séparés par ce qui est qualifié de « rideau de fer ».


Pb : Quelles st les manifestations de la Guerre Froide entre 1945 et le début des années 70 ?


I- Deux modèles à vocation mondiale

  1. Le modèle américain


Les E-U constituent pour le monde entier un modèle éco, politique et culturel.

La victoire de 1945 permet aux E-U une puissance jamais atteinte > présence de soldats américains ds le monde entier > vecteur de modèle (cinéma, musique, nourriture) + moyen techno. américain : la radio depuis 1942 (voice America)

Un modèle politique

  • victorieux en 1945 > c’est la démocratie.

  • Le libéralisme éco est le modèle à suivre > liberté d’entreprise, de commerces doivent empêchés la guerre > apogée de l’Amérique.

Ex : le dollar renaît ds le commerce international

  • le mode de vie américaine : « American way of life »

  • diffusion en Europe/Japon par le cinéma/télévision.

Ex : 1949-1970 > 110 000 chercheurs/ingénieurs/médecins émigrent vers les E.U.


2)Le modèle soviétique

- Le prestige que le pays a ds le monde en 1945, de résister au nazisme lui donne une certaine réputation.

> chaque militant communiste ds le monde est un relais de l’idéologie communiste et va placer l’URSS comme le pays modèle à suivre. Les parties communistes du monde entier sont aussi des relais ds l’opinion publique et jour un rôle politique majeur.

> la présence de l’armée rouge a donné une chance à l’URSS.

- L’URSS affiche des avancées sociales et eco qui vont influencer la mise en place des programmes politiques de l’après-guerre.

Ex : gratuité de la médecine, école, réussite technologique ds le domaine spatiale (l’étoffe des héros), eco, planification va financer la France, Italie.

Le rôle de l’Etat > très important ds l’éco socialiste.

  • repris en France, Italie, Allemagne.



3)Limites et critiques des modèles

- le modèle soviétique

Eco : - la propagande cache les réalités éco, soc, poli :

  • ts les chiffres concernant la réussite eco du pays st faux.

Ex : dès la mort de Staline en 1953 > abandon des objectifs du plan quinquennale > trop faux/fous.

  • Staline va privilégié la puissance de l’URSS au dépend du niveau de vie des habitants.


Pol : - La dictature stalinienne > apogée en 1950 en Union soviétique et Europe de l’Est.

La répression va toucher des millions de personnes et va s’abattre sur tte la société

  • les soldats : généraux victorieux > écartés ou éliminés. Ainsi que les prisonniers soupçonnés d’avoir été en contact ac l’Occident qui sont déportés.

  • Minorités nationales soupçonnées d’avoir collaboré ac les allemands st aussi victimes de répression voir déportés. Ex : Tchen-Tchen.

  • Juifs > soupçonnés par Israël de sympathie envers les E-U.

  • Répression aussi sur l’intellectuel et l’université > orthodoxe soviétique stricte.

  • 1950 > millions de prisonniers ds les goulags.


En Europe de l’Est :

  • Régimes communistes, qui se mettent en place ds ces pays, vont copier en tout pt (economique) (répression politique, dictature) du régime de Staline => Stalinisation

Ex : Yougoslavie libérée par les yougoslaves des allemands. Le modèle soviétique ne s’installe pas. La Youg développe le communisme ac ses propres moyens.

  • La critique est interne en Union soviétique

Staline meurt en 1953, son successeur est Khrouchtchev en 1956, qui dénonce ds un rapport secret les crimes de Staline, le culte de la personnalité, et la confiscation du pouvoir. La fin stalinisme a marqué la fin d’un répression sauvage et massive même si l’Union soviétique reste un Etat totalitaire.


- Le modèle américain

Interne : - Sociétale/sociale : les noirs st exclus de cette prospérité libérale, victime de ségrégation ou pauvres ds des ghettos/centres. (Ray, Mississipi Burning)

Années 60 : - contestation qui vient des jeunes qui refusent de suivre le modèle d’une société enfermée ds ses règles > au moment de la guerre du Vietnam 1968. (Simone de Beauvoir, le pouvoir de l’argent)


Externe : - Domination américaine trop forte > suscite des oppositions à l’extérieur du pays.

Ex : La France > leader ship américain, se dote de l’arme nucléaire.

  • développement des guerrias communistes en Amérique latine.

  • 1950, aux E-U, mvt de lutte contre le communisme > le markartisme (Marc Carthy)

  • Chasse aux sorcières > vague d’indignation en Europe au moment des époux Rosenberg > mis à mort(Good night and goood luck)

Au début des années 70, le début du modèle américain est fragilisé :

  • Le retrait progressif du Vietnam qui s’achève en 1975 > montre que les 10 années de guerre ne servent à rien = traumatismes.

  • Crise économique (début 70)

Ex : En 1971, le dollar cesse d’être la monnaie convertie en or.

  • 1973-74 > révélation du scandale Watergate > espionner des démocrates ac des micros pousse le Préside,t Nixon à la démission (dure jusqu’aux années 80)


Côté soviétique > contestation > répression.

Côté américain > rejet de la moitié de la population.


II- La Guerre Froide


  1. La formation des blocs (voir chronologie)

Trouve ses origines ds celles de l’affrontement Est-ouest (1945 > fin de la 2nd G.Mondiale). Tt va se réunir pour que la rupture parte vite.

  • Face à l’attitude des soviétiques en Grèce et Turquie : Staline rêve (depuis des siècles les russes en rêvent) de contrôler le détroit de la G. à gauche et la Turquie à droite > T contrôle les détroits. G contrôlent les bassins.

  • recherche de l’eau chaude contrairement aux glaces de l’URSS.

  • Détroit du Bosfort de la mer noire.

  • Staline soutient les milices communistes en Grèce et réclame de participer à la défense des détroits ac la Turquie.

Ex : Bosfort

  • Les accords de Yatta prévoyaient des élection libres ds ts les pays de l’Europe libérée et les occidentaux dénoncent le non-respect de ces accords car les communistes s’emparent progressivement des postes les + importants.

  • En mars 1946 : l’ancien P Ministre Xiston Churchill est invité à une université à Folton et dit ds un discours : « L’Europe est séparée désormais par un rideau de fer ».

  • Les américains st inquiets ds la très forte influence des parties communistes en Europe occidentale et + en Italie et France.

  • 1947, ils décident de mettre un coup d’arrêt aux prétentions des soviétiques en Europe.

  • constitue l’année de la rupture entre les 2 pays > début de la guerre froide.


Atouts américains :

  • La bombe atomique

  • Puissance eco et financière : se met au service de la lutte contre la misère, de la ruine (eco), ils espèrent endiguer le communisme en Europe. Espèrent aussi lancer le Plan Marshall (1947) < le secrétaire d’Etat = aide financière accordée a ts les pays qui le souhaitent. > Est proposé à l’Europe Occidentale et à l’URSS, ss la pression soviétique l’URSS/Europe de l’Est refusent.

=> Consacrer définitivement la séparation de l’Europe.

Le Président Truman ds un discours au Congrès : les E-U accorderont leur aide aux pays menacés par le communisme sur une partie eco, financière,politique , militaire.

Nom de cette doctrine > « Containment » «  Doctrine Truman »

En réponse à cela, l’Union soviétique et ses alliés répliquent en accusant le Plan Marshall d’être une tentative des américains de dominer le monde. Dénoncent ds le plan Truman « l’impérialisme de l’américain » (capitalisme suprême/ domination de l’homme par l’homme).

  • l’Union soviétique > créer une organisation eco > le CAEM

  • constat que le monde est coupé en deux.

Un côté > camp « socialiste », « pacifiste »

Un autre côté > « capitaliste », « impérialiste »

> La doctrine Jdanov > proche de Staline

Il promet l’aide des parties communistes ds la lutte qui s’engage entre les 2 camps (surtout ds les colonies).

  • lutte du colonialisme contre lutte contre l’impérialisme

= domination européenne.


2) L’escalade ds la guerre froide (1948-1953)

4 pts de tensions :

  • Blocus de Berlin (1948) (Allemagne)

- Les Anglo-saxons et la France décide d’unifier leur zone d’occupation pour former une République pro-occidentale ; ces mesures déplaisent à Staline qui décide de bloquer tous les accès routiers en direction de Berlin-Ouest. Aussitôt les américains répliquent par un pont aérien qui ravitaille la ville.


- L’URSS lève le siège de Berlin ; création de la République fédérale d’Allemagne (RFA) avec Konrad Adenauer et d’une Rep démocratique allemande (RDA)


  • La guerre de Corée


1950 :

La Corée du Nord envahit la Corée du Sud.

La Corée du Nord communiste occupée par les soviétiques (depuis 1945) dirigé par Kim II Sung.

La Corée du Sud pro-américaine occupé par les américains.

Nord attaque Sud, sud riposte avec l’ONU.


1953 :

L’armistice de Pam Mun Jon ; fin de la guerre de Corée. »Paix blanche »


  • Palestine

L’ONU partage la Palestine en 2.





  • Indochine(1946 - 1954 )

1945 : Hô Chi Minh proclame à Hanoi l’indépendance de la Rep démocratique du Vietnam.

Français reviennent en Indochine mais haut-commissaire Thierry Argenlieu joue double jeu > bombarde le port d’Haiphong au Tonkin.

Le massacre d’Européens à Hanoi = guerre de 8 ans et devient un autre front de la guerre froide entre Est et Ouest.

France ne pouvant venir à bout du général Giap.

Accords de Genève, le 21 juillet, marquent indépendance Laos, Cambodge, Viet-nam en deux parties (Nord : rep democratique, communiste ; Sud : Rep nationaliste sous influence américaine)


3) L’organisation des blocs


 

Camp occidental

Camp communiste

Sur le plan militaire

Le 4 avril 1949 : création du traité de l'Atlantique Nord > regroupe ds les pays de l'Europe occidentale. Ex: Le Canada, la Grèce, la Turquie, la RFA, les E-U : le Gouvernement prévoit une mutuelle en cas d'attaque par tte Alliance.

L'URSS signe des traités ac ts ses alliés de l'Europe de l'Est. Les soviétiques imposent aux pays un armements commun (fournissant des armes à ts les pays). En 1955, l'URSS crée ac ses alliés, le Pacte de Varsovie. Idem que l'OTAN.

Sur le plan économique

1949 : création aux E-U l'Organisation Européenne de coopération économique > gérer l'argent du Plan Marshall. C'est le début d'une coopération européenne. 1951 > création SEA. 1957 > création CEE. L'économie du marchée domine ac un Etat fort.

1949 > création CAEM (Conseil d'Assistance Economique et Mutuelle). > Etat socialiste ac une propriété d'Etat.

Sur le plan politique

La démocratie, pluralisme,…

En Europe de l'Est: 1945 - 1949 : les démocraties populaires se mettent en place sur le modèle soviétique. Liberté fondamentale supprimées > régime totalitaire. Ces démocraties populaires st sous l'URSS, elles st stalinisées.

La mort de Staline en 1953 provoque immédiatement une baisse des tensions que l’on qualifie de « dégel ».

1953 > Fin du mandat de Truman.

On ouvre une nouvelle aire qui va être qualifiée de « coexistence pacifique ».


III – De la guerre froide à la coexistence pacifique (1953 – 1964)


1) La stabilisation et le dégel


Une nouvelle diplomatie :


1953 > Einsenhower Président des E-U > débarquement en Normandie.

Kroutchev < successeur de Staline > ça change pleins de choses.


Côté américain :

Le P. va pour suivre la politique du « containment » et va multiplier les traités et pactes ds le monde entier > pactomanie pour encercler l’URSS (cf p.75)


Côté communiste :

  • La diplomatie soviétique va alterner fermeté et geste de volonté bonne.

Ex : K. contribue largement à l’armistice qui met fin à la guerre de Corée en fin juillet 1953.

Ex de fermeté : Création du Pacte de Varsovie.


  • La situation politique internationale stabilise et dégèle les relations entre les deux pays.

Ex : en 1956 : En Egypte , le colonel Nasser prend le pouvoir et décide de nationaliser le Canal de Suez or les actionnaires de ce canal st français et anglais.

> provoque une intervention initiative franco-britannique.

La France et le R.U menacés par URSS < bombe atomique.

E-U pression sur ces deux pays pour qu’ils se cassent de l’Egypte.

=> Fin du colonialisme

=> américains (colonie) / soviétiques (impérialisme) refusent le colonialisme

Ex : en 1956 : certains pays du globe soviétique, la Pologne et surtout la Hongrie affichent une volonté d’indépendance à l’égard de l’URSS. Ce qui provoque une intervention militaire (Hongrie).


2) Les manifestations de la coexistence pacifiste


  • Les 2 pays possèdent désormais au début des années 50, les bombes A et H.

Ils ont aussi des forces/faiblesses à frapper l’adversaire.

L’URSS a de l’avance > 1er à lancer une fusée dans l’espace (antenne spootnik) > missiles nucléaires.

« Nous sommes capable de nous détruire mutuellement plusieurs fois, nous serons forcément obliger de vivre sur la même planète » (Kroutchev > coexistence pacifique)

  • Fiste (équilibre de la terreur)

Les capacités de destruction des uns et des autres st + importantes que les 2 super grds prennent conscience de vivre en coexistence pacifique sur la mm planète.

  • Le dialogue (au plus haut des Etats) Kennedy – Kroutchev. Riposte graduée < on frappe à la hauteur qu’on a reçu > la persuasion > américain.


3) Les crises de la coexistence pacifique


  • La création du Mur de Berlin  (1961)

En 1958, Kroutchev veut mettre fin à la fuite vers l’Est des habitants de la RDA (3 millions d’all).

Il déclare que Barlin-Ouest doit être rattaché à la RDA et internationalisé sour le contrôle de l’ONU.

Après 3 ans de négociations sans résultats, les autorités allemandes construisent, dans la nuit du 12 au 13 août 1961, un mur qui renforce le rideau de fer en Europe.

Les occidentaux ne réagissent pas.


  • Crise de Cuba

Des photos de rampes ucléaires st prises à Cuba : blocus de l’île par les E-U pour intercepter les navires soviétiques contenant des fusées. Cette crise ouvre une ère nouvelle de rapprochement et met un terme à la Guerre froide.


  • Les 2 Capitales st désormais reliées > le téléphone rouge.


IV – La coexistence pacifique ds le monde


1) Les accords de désarmements (voir frise)


  • Les accords SALT 1 et 2 > baisse de tension.

  • Les américains et soviétiques tentent de faire en sorte que l’arme nucléaire leur soit réservée > essais de signatures d’accords ds le monde.

  • Le traité de Moscou (1963) prévoit l’interdiction des essais nucléaires ds l’atmosphère. Il est signé pas 100 pays. Deux pays refusent > France + Chine > Ils st en train de mettre au pt l’arme nucléaire.

  • Le traité de dénucléarisation (1967) (dénucléarise les fonds marins et l’espace) > il faut donc les nettoyer.

  • Le traité de non-prolifération nucléaire (1968) > la France, Inde, Chine ne signent pas.


2) Les accords diplomatiques et commerciaux


L’Allemagne est le 1er pays à être touché par la coexistence pacifique.

  • 1969 :nouveau Chancelier > Willy Brandt.

Il inaugure une nouvelle politique ac les pays de l’Est (la RDA) = Ost politique > politique de l’Est.

  • 1970 : traités ac l’union soviétique et la Pologne qui fixent définitivement les frontières < traités sur la libre circulation entre la Berlin-Ouest et la RFA.< rapprochement direct entre la RFA et RDA = ils se reconnaissent et entrent à l’ONU.

  • Accords diplomatiques en Europe et en Asie.

Reconnaissance de la Rep populaire de Chine qui n’était pas reconnu depuis 1949 (naissance).

Ex : 1972 > P des E-U (Nixon) > Pékin.

  • L’Est/Ouest signent des accords qui développent des échanges entre l’Est et l’Ouest.

Est < exporte des matière 1ere et hydrocarbures.

Ouest < produits agricoles, haute technologie.


3) L’apogée de la coexistence pacifique : les accords d’Helsinki (1975)

Le 3 juillet 1973, s'est ouverte à Helsinki la première Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE). Celle-ci comprenait 35 participants dont les États-Unis, l'URSS, le Canada et tous les pays européens (incluant la Yougoslavie), sauf l'Albanie. La première session de la conférence s'acheva le 1er août 1975 par la signature des «accords d'Helsinki», qui n'étaient pas un traité au sens juridique du terme, mais plutôt des engagements politiques, fixant entre les États une série de principes et de règles de conduite. Par la suite, la CSCE fut remplacée par l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Il s’agit là de l'une des organisations internationales les plus importantes oeuvrant en faveur des droits de l'homme. Sa mission est définie dans l'Acte final de cette conférence, que l'on a appelé «les accords d'Helsinki». On peut résumer ainsi les engagements souscrits par l’OSCE:

- Respect des droits inhérents à la souveraineté;
- Non-recours à la menace ou à l'emploi de la force;
- Inviolabilité des frontières;
- Intégrité territoriale des États;
- Règlement pacifique des différends;
- Non-intervention dans les affaires intérieures;
- Respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales;
- Égalité des droits des peuples et droit des peuples à disposer d'eux-mêmes;
- Coopération entre les États;
- Exécution de bonne foi des obligations assumées conformément au droit international.

C’est le «troisième volet» des accords d’Helsinki qui s’est révélé le plus important. Il concernait le RESPECT DES DROITS DE L'HOMME, notamment en matière de la liberté de pensée et de religion, et en matière de libre circulation des personnes. Les accords d’Helsinki permirent par la suite d’exercer des pressions pour le respect des droits de l'homme dans les pays du pacte de Varsovie.

On se souviendra qu’à la fin des années quatre-vingt les pays occidentaux avaient réussi à mettre légalement en accusation les représentants soviétiques. Les principes d’Helsinki servent de référence aux dissidents soviétiques et donnent une nouvelle légitimité aux mouvements d'opposition en Europe de l'Est. Il se crée des comités pour la défense des droits de l'Homme tel que la Charte des 77 en Tchécoslovaquie Les pressions ainsi exercées sont considérées comme en partie responsables des révolutions démocratiques qui secouèrent le bloc de l'Est à partir de 1989, et qui s'achevèrent par la chute du Parti communiste soviétique en août 1991 et l'éclatement de l'Union soviétique. C’est encore ce rôle que l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe a tenté de jouer auprès de l'ex-Yougoslavie dont le régime, à l’instar de l’ex-URSS, paraissait affaibli psychologiquement et moralement usé de l'intérieur.

Conclusion


La conférence d’Helsinki constitue l’apogée dans l’apaisement des relations entre l’Est et l’Ouest. Ce réchauffement depuis la fin de la crise de Cuba est qualifié de Détente.

Pourtant ce rapprochement entre les deux Grands est aussi signe que les relations internationales sont perturbées par de nouveaux acteurs, de nouveaux conflits, des enjeux économiques et sociaux qui bouleversent le monde. De plus, les soviétiques et américains n’ont pas renoncé à l’expansion et les lieux d’affrontement sont encore nombreux.


Publié dans Histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article