le sujet

Publié le par Alix


Il est considéré comme le régisseur du verbe; cette fonction est liée au verbe, sémantiquement également.

I-identification syntaxique:

1) dans la structure de la phrase:

en général: il précède le verbe et n'est pas supprimable. [possibilité de séparation par un auxiliaire, un complément, une négation... Il existe des cas de postposition.

2)le régisseur du verbe:

->un accord en genre et nombre: Louise mange, ils sont fichus

3)les différentes fonctions: nom, pronoms, verbe à l'infinitif

->un nom étendu
Le gagnant du jeu télévisé a été félicité.

->des propositions enchâssées:
=proposition relative substantive
Qui dort dîne = la personne qui dort dîne

4) construction passive: le sujet comme complément d'agent.

une structure symétrique, et donc réversible:
ex: Toutes les flèches ont atteint la cible
La cible est atteinte par
toutes les flèches

II) Interprétation sémantique:

Le sujet désigne l'être ou la chose qui fait (agent), subit (patient) l'action, ou qui est dans l'état exprimé par le verbe.

->le signifié du verbe détermine la valeur sémantique du sujet: diversité des possibilités:

*sujet agent: Barnabé cultive
sujet patient (ici bénéficiaire): Gertrude a reçu des chocolats
Valeur
instrumentale: le véritable agent n'est pas nommé: Ce stylo écrit bien (c'est le propriétaire du stylo qui le manipule)
Valeur locative: L'autoroute contourne la ville.
Sujet siège du verbe (un état avant d'être une action): Bob adore Patrick
Valeur causale: Le bruit l'a épuisé.

III) fonction communicative:

Il y a plusieurs niveaux d'analyse -et plusieurs points de vue- concernant les éléments complémentaires sujet+G verbal:

en logique: le sujet (ce dont on parle)+ le prédicat (information donnée sur le sujet).
en analyse communicative, on dirat: thème (/topique)+ propos
en grammaire: GN+ GV (ou sujet+verbe et complément)


On remarquera que le passif joue sur la structure: le CO peut devenir sujet -on dira qu'il est thématisé.
ex: La police n'a pas encore identifié le coupable donne Le coupable n'a pas encore été identifié par la police.

De plus, l'intonation à l'oral peut jouer sur les valeurs communicatives, suivant ce qui est accentué:

ton neutre (pas d'accentuation): Barnabé va au cinéma ce soir
insistance sur l'information nouvelle: (au cinéma accentué): Barnabé va au cinéma ce soir
modification du thème (tout le groupe devient le thème par l'accentuation de "ce soir")  Barnabé va au cinéma ce soir.

La ponctuation, la construction de la phrase est également importante dans l'analyse communicative:

le chocolat, j'adore

c'est le public qui a jeté des tomates.

IV) syntaxe du sujet:

*ellipse du sujet: Elle sous-entend que le sujet est restituable dans le contexte.

Dans une phrase déclarative, difficile de se passer du sujet. En revanche;

en cas d'impersonnalité, le sujet n'a pas de référent: "fallait le dire!"

dans une phrase impérative, pas de sujet: viens ici!

on peut le déduire du contexte linguistique: -Où tu vas? -A Paris. Ou bien dans des énumérations: Elle cria, hurla, renversa les chaises...

dans certaines tournures exclamatives ou/et interrogatives: Que faire?! (ici, sujet multiple)

*inversion: elle peut être syntaxique ou stylistique:

-dans les interrogations: inversion simple: As-tu faim? Ou interrogations indirectes: Je me demande bien où habite Barnabé...

-pronominalisation du sujet ou reprise de ce dernier: une inversion complexe: Barnabé a-t-il faim?

-adverbe interrogatif: Où habite-t-il?

-inversion exclamative: Est-il bête!

-post-position du nom: Combien d'affronts a dû essuyer ce pauvre homme!

-expression du souhait: Puissiez-vous réussir!

*dans les cas d'incises: Ma vie, voyez-vous,n'a pas toujours été aussi tranquille.

*inversion et juxtaposition=subordination implicite
->Lorsqu'il y a 2 propositions juxtaposées (donc pas de liant), l'inversion joue le rôle de subordonnant:
M'aurait-il proposé, je ne l'aurais pas acheté (possibilité de paraphraser)

->idem si subordination implicite ou corrélation conjonctive:
A peine le chat était-il parti que déjà les souris dansaient.

*propositions indépendantes assertives; Les inversions y sont rares, car surtout rencontrées dans le langage soutenu.

-un adverbe peut entraîner l'inversion: Peut-être est-elle déjà partie.

-un CO ou un attribut: Grande fut notre déception

-dans les cas de didascalies: Entre un garde

-si subordonnée relative étendue: Vint le moment de la mise à jour sur ce blog

RQ: Les éléments volumineux de la phrase sont le plus souvent post-posés


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article