Devenir professeur des écoles 3 : la deuxième année

Publié le par Alix et Amandine

Résumé des épisodes précédents :

Nous avons déjà abordé ensemble l'année de PES, premier et rude combat au sortir du master et du CRPE, où le nouvel enseignant continue d'être guidé grâce à des visites de formateurs.

La première année de titularisation, notre PES devient un T1 tout beau tout neuf, qui continue d'être visité. Les académies restent assez floues sur le nombre de visite, les conseillers pédagogiques essayent d'en faire plusieurs officiellement... Officieusement, le T1 est avant tout aidé par ses collègues et fait ses armes avec courage et bravoure, bravo à lui !

NB : Une première difficulté après l'année de PES reste le changement d'école : la titularisation n'apporte pas la priorité sur les postes désirés, et l'enseignant qui n'a pas eu une affectation définitive peut quitter son école pour une autre. Autre souci, il peut ne pas être affecté à plein temps et devoir faire des remplacements. Cela dépend, comme toujours, de l'académie et du nombre de places...

 

Passons à présent à l'année du T2, année redoutée de l'inspection !!

L'enseignant est face à la classe et commence à évoluer (enfin, il essaye...). Au cours de l'année (généralement à partir de Janvier), il sera visité par l'inspecteur en personne. Des visites conseils ont lieu. Il ne faut pas hésiter à en demander une au conseiller pédagogique si jamais vous n'avez pas de nouvelles !

 

Le déroulement de l'inspection est assez simple :

-> Sur un peu moins d'1h, l'inspecteur est assis au fond de la classe et assiste à une séance. Avant l'inspection, une série de documents doit être mise à sa disposition : cahier-journal, cahier d'appel, préparation de séance, cahiers d'élèves, suivi du soutien (APC)... Certains inspecteurs n'hésitent pas à circuler, même pendant le cours, et à questionner les élèves, voir leur matériel...

*Pour cette première visite, on présentera plutôt du français ou des maths, et une séance dite d'apprentissage, par exemple une séance de découverte. On se doute bien que faire un contrôle écrit d'une heure n'est pas très passionnant à voir ;-)

A noter : votre emploi du temps est censé avoir été soumis à l'inspection, de fait la personne vient vous visiter pour observer quelque chose. Rien ne l'empêcherait de voir de la musique ou de l'éducation physique ! Mais bon, l'idée c'est que ça serve au débutant bien sûr. (si, si, promis c'est le but ;) )

 

->Après cette observation, un entretien de type débriefing est organisé. C'est avant tout un échange, qui peut aussi répondre à VOS questions et vos inquiétudes. La personne en face de vous est certes l'inspecteur, mais c'est surtout un pro'. N'ayez pas honte de vous, relevez le positif comme le négatif et demandez de l'aide, des références...

 

->A la suite de cette visite (un mois après en moyenne), vous aurez accès à votre rapport d'inspection. Il s'agit de l'ensemble des remarques, normalement en correspondance avec ce que vous avez dit et ce dont vous avez discuté. Vous devrez le signer et vous avez le droit de contester des choses si vous n'êtes pas d'accord. Il faut le lire attentivement donc !

Le rapport, signé, par chez l'Inspecteur d'Académie. Vous aurez par la suite une note et une appréciation.

Selon les académies, c'est très variable, mais en général, comme l'enseignant est censé progresser à l'ancienneté derrière, un débutant ne commencera pas avec un 18/20. Comptez plutôt entre un 10 et un 15 en moyenne, fourchette assez large s'il en convient.

 

Ne faites pas comme vos élèves : la note n'est qu'un chiffre. Voyez surtout l'appréciation et, avant tout, les conseils et l'utilité de cette visite !! En début de carrière on peut avoir des compétences innées mais aussi des défauts ou des oublis. Le rapport vous permettra d'y réfléchir... Et de demander une inspection l'année prochaine si vous avez le courage ;)

 

Bonne inspection et pas de stress inutile : Vous avez des compétences ! Et puis vous êtes censés faire votre travail avec ou sans inspecteur hein ;p

 

Quelques questions éventuelles :

1) Concrètement, quel est le but d'une inspection ?

On se pose forcément la question à un moment ou à un autre : on a le master, le concours, une classe depuis 1 an, on est majeur et vacciné... Et on se fait inspecter. Diantre !

Bon, il faut se dire deux choses:

-l'Education Nationale adore se reformer (enfin, elle essaye...) et mettre en place des tas de nouveaux trucs.

-même avec une classe et de l'expérience, on peut toujours apprendre quelque chose.

L'inspecteur en face de vous est aussi là pour vérifier que lesdits trucs sont mis en place et s'assurer que vous ne comptez pas trucider les élèves entre deux vacances... Donc même si c'est pénible et stressant, ça peut servir d'avoir un regard en fond de classe... Positive attitude ! (Oui, je vous dis ça en début de carrière, ça changera peut-être dans 10 ans :p )

 

2)J'ai raté mon inspection, qu'est-ce que je risque ?

Sauf mise en danger, inconscience ou assassinat, rien ;p. Enfin, rien... Vous ne serez pas licenciés évidemment ! Par contre, vous augmenterez moins vite d'échelon et donc de salaire. A noter aussi : si 2 PE souhaitent muter au même endroit, celui qui a la meilleure note est prioritaire sur l'autre.

Il y a aussi la question de l'orgueil, parce que ça fait quand même mal aux fesses de s'entendre dire plein de reproches alors qu'on a fait ce qu'on a pu.

 

3)Quand serai-je inspecté ?

L'inspection T2, tout le monde y passe. Ensuite, c'est tous les 3 ans (normalement) On peut demander une inspection si on le souhaite. 

 

Commenter cet article

Angeline 13/04/2017 14:38

j'aime me promener ici. un bel univers. vous pouvez visiter mon blog. merci

Angelilie 31/03/2017 11:38

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog. au plaisir